Google+1

jeudi, mars 31, 2005

Un tiers au quart

Voici les réponses au Questionnaire de Samuel, Baptiste et Rémi, ainsi que la contribution de leur maman, institutrice. Merci à elle et à eux !

Samuel

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :
une classe de Maternelle : MGS

Cette classe se trouvait dans une école publique

Les enfants se rendaient avec leurs maîtres dans un atelier informatique en dehors de l'établissement.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école. 75019 Paris

Baptiste

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :
une classe du Primaire : CM1

Cette classe se trouvait dans une école publique

La classe que vous avez mentionnée était équipée :

les enfants se rendaient avec leurs maîtres dans un atelier informatique en dehors de l'établissement.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école. 75019 Paris

Rémi

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :
une classe du Primaire : CM2

Cette classe se trouvait dans une école publique

La classe que vous avez mentionnée était équipée :
les enfants se rendaient avec leurs maîtres dans un atelier informatique en dehors de l'établissement.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école. 75019 Paris

Isabelle

Je suis institutrice depuis 30 ans.

Ma classe : CE2

Cette classe se trouve dans une école privée sous contrat.

La classe est équipée d'un ordinateur en fond de salle et j’accompagne mes élèves dans un atelier informatique en dehors de l'établissement.

Cette proposition est nécessaire dans la mesure où il est difficile de travailler avec 1 poste unique dans une classe. Par ailleurs, le poste n’est pas connecté. Préparer le BII est donc peu facile.

Enfin, je suis d’une génération qui découvre sur le tard les bénéfices d’un tel outil et je manque cruellement de compétence sur cette question. Si la présence d’un animateur dans la salle est utile à la classe, elle l’est aussi pour l’institutrice qui se forme avec ses élèves.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école. Paris 75019

Paris-75019

Ces témoignages nous inspirant, promenons-nous dans le dix-neuvième arrondissement de Paris. Du côté de Belleville, du parc des Buttes Chaumont, ou des bibliothèques.

mardi, mars 29, 2005

Parleur taiseux

Thomas taquin

Merci Stéphane pour les adresses fournies. Votre fils Thomas a donc fréquenté un centre d'animation où, avec sa classe, en compagnie de sa maîtresse, il pouvait pratiquer l'informatique ; enfin : où il avait accès à un ordinateur. Cette nuance, car, d'après ce que nous dit votre enfant, il aurait plus pratiqué de la bureautique ; heureusement, il avait aussi accès à internet ...

L'atelier que vous mentionnez avait-il aussi un contrat avec l'Education nationale ; puisqu'il recevait des enfants du Primaire sur le temps scolaire ? Etait-il subventionné, pour ses activité auprès des écoles du premier degrés, par un organisme dépendant de la Mairie de Paris ; Direction des Affaires Scolaires ou Direction Jeunesse et Sports ?

Etes-vous en train de nous montrer qu'avant de connaître un vide, l'informatique scolaire avait - à Paris - connu un trop plein ? Une autre gabegie après (avant, pendant) l'opération Passeport pour l'informatique de Paris pour les jeunes financée par la DJS, d’un côté, et les Ateliers Bleus (informatique) dont s'occupait la DASCO tout en sous-traitant à d'autres associations au niveau des animateurs, de l’autre ?

Et maintenant, la Mairie de Paris prétendrait faire le ménage par le vide sous prétexte qu'elle n'a pas à financer ce qui est du ressort du ministère de l'éducation ?

Je n'étais guère décidé à entrer dans le vif du sujet si tôt ; aussi, j'arrête là. Nous remettrons le pain sur la planche afin de le découper, plus tard ...

Pour lors, cher Stéphane - puis-je ? -, je vais offrir le lien que vous m'avez communiqué et ajouter ceux, fruits de ma recherche, tournant autour de vos contributions à mon Questionnaire où il est question, respectivement, des centre Agora puis Rébeval ; par les sites et de la Mairie et de la Ligue de Paris.

Centre Agora 75018

Rébeval (75019) sur une page web de la Mairie de Paris, et aussi, et sur celui de la Ligue de Paris.

Message personnel

Monsieur Eric F., cela aurait été gentil de permettre à vos lecteurs de se rendre sur le weblog dont vous parlez à la dernière page du Monde du 26 mars ; vous savez : celui des correcteurs du quotidien (qui n'est plus du boulevard des Italiens). Permettez-moi de palier à cette omission avec cette mention vers ce Langue sauce piquante.

J'en connais, monsieur, qui vont être content de votre manière de mentionner la "série interactive et un rien foldingue proposée par les lecteurs" aux surfeurs, nombreux, venant voyager au fil des pages de la version en ligne de votre journal !

jeudi, mars 24, 2005

Passé futuriste

Jules Verne, bis

Dans le paragraphe consacré à Jules Verne de la note Printemps automnal du 21 mars, figurait un lien ne fonctionnant pas que j'avais donc supprimé. Le Monde d'hier, dans un nouvel article sur l'auteur, corrige sa précédente information. Les renseignements sur le Festival programmé au Grand Rex (métro Bonne-Nouvelle, 75002-Paris) sont désormais accessibles (si vous cliquez sur le lien !).

Vous pouvez aussi vous rendre sur le site Forum des images puis cliquer sur Les après-midi des enfants dans la rubrique Jeune public.

Paire, impaire et perd

Qui perd gagne, tout d'abord, dans l'article du jour de maître Olivier où il partage quelques solutions relatives à certaines de ses galères dans TypePad, l'outil offert par le Monde à ses abonnés pour construire leurs blogs.

Celui qui perd – sans compter Free qui n'a toujours pas remplacer son modem ADSL -, c'est le moteur de mister Gate ; Bill pour les intimes. Je ne mentionne pas ladite note simplement pour effectuer un lien qui ne serait, alors, que gratuit, mais bien car j'avais aussi posté sur le thème du concours sorcier-glouton dans l'article du 8 mars dernier portant ce nom.

Voici donc bien une note sur un article d'un autre blog qui pourrait être un TrackBack. Mais : outre que je ne vois pas ce mot à côté de Comments en bas de chacun de mes articles, contrairement à ce que l'on voit sur les weblogs du Monde, l'article d'Olivier n'est pas l'unique sujet de cette note. Tentons, tout de même un test de ce système propre à la technologie des journaux en ligne ...

En attendant, moteur officiel participant à un concours, le tout nouveau MSN se montre bien léger en ne référençant pas les sites participants.

Quel anneau (ring) ! Au choix : The Mosaicist Web Ring (VO et VF) ou le Logo User's Ring (VO) ; vous reconnaissez le cinquième de la liste ?! ...

Pardon, je m'égare. Quel anneau, disais-je : en effet, je mets un lien vers un article où Olivier a placé un lien vers une note de Tizel ; le tout, sur un même sujet = MSN et le concours sorcier-glouton. Du méta bloging et/ou de la récursivité ?

mardi, mars 22, 2005

Avalanche statique

Un titre, en forme d'oxymoron, que j'avais préparé dans l'attente désespérée de ces réponses !

Voici les participations au Questionnaire de deux enfants et de leur père ; instituteur. Deux ou trois appels téléphonique plus tard, ce que je soupçonnais m'est confirmé : ces réponses, envoyées par courriel, proviennent bien du grandissime (mot inconnu de mon correcteur alors que : sapin grandissime) Baby Logo et de ses deux garçons. Je vous propose de retrouver quelques-unes de leurs oeuvres.

Antoine :

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :

Tour à tour les classes suivantes : classes de Maternelle, classes du Primaire.
Actuellement en CE2.

Cette classe se trouve dans une école privée (sous contrat)

La classe que vous avez mentionnée est équipée d'un ordinateur en fond de salle… mais seule la maîtresse l'utilise et les enfants ne se rendent pas avec leur maîtresse dans un atelier informatique en dehors de l'établissement.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école : Paris
Merci d'indiquer le département, voire, l'arrondissement : 75018

Votre prénom : Antoine

Thomas :

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :

CM1

Cette classe se trouvait dans une école privée (sous contrat)

La classe que vous avez mentionnée était équipée :

d'un ordinateur en fond de salle, auquel on avait accès de temps en temps (utilisation ou plutôt découverte d’un CD Rom sur un sujet étudié en classe –corps humain, histoire…)

Les enfants se rendaient cependant avec leur maîtresse dans un atelier informatique en dehors de l'établissement, toute l’année, une heure par semaine (2 x ½ heure). On y apprenait à utiliser des logiciels de bureautique (Word, Excel), à créer (et à retrouver) des dossiers (Windows) ; nous avons aussi eu une petite initiation à internet.

Je n’ai eu la chance d’aller à un centre d’animation, et donc d’avoir une initiation à l’informatique, que cette seule année de CM1. Aucune suite ne fut donnée en CM2.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école : Paris.

Merci d'indiquer le département, voire, l'arrondissement : 75018.

Votre prénom : Thomas

Stéphane :

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :

une classe de CE1, dont je suis l’enseignant

Cette classe se trouvait dans une école privée (sous contrat)

La classe que vous avez mentionnée était équipée :

d'un ordinateur en fond de salle pourtant je me rendais (et continue de me rendre) avec les élèves dans un atelier informatique en dehors de l'établissement.

Nom de la ville ou du village où se trouvait cette école : Paris

Merci d'indiquer le département, voire, l'arrondissement. 75019

Motivation (toujours de Stéphane) :

Bien que disposant d’un ordinateur en classe, j’ai choisi de me rendre dans un atelier, où nous disposons de 10 postes, ce qui permet à une demi classe d’avoir accès à une machine (avec quelques binômes tournants, pour les élèves ayant besoin d’être étayés), pendant que l’autre moitié de la classe peut bénéficier des conditions d’un petit effectif, utile, voire nécessaire à la conduite de certaines activités (je suis alors plus facilement en prise avec les élèves).

L’autre raison, et sans doute la première dans l’ordre de l’importance, est que nous bénéficions d’un animateur très compétent, qui fait ce que je ne saurais faire : il a une pensée pédagogique, s’adapte à la tranche d’âge, propose des activités riches et variées.

Les compétences développées sont assurément l’autonomie, la conscience d’avoir droit à l’erreur, les compétences de lecture (prise d’indices, lecture de tableaux…), structuration dans l’espace...

Quelques activités : initiation à la navigation sur internet, utilisation de moteurs de recherche, visite de quelques sites adaptés aux enfants, riches en ressources, dessin, langage …

Merci Antoine, Thomas, Stéphane, pour cette familiale contribution ; la seconde après celle de Aude, Perrine et Thierry de Gramat dans le Lot (article Flamme d'eau du 17 février 2005).

Je ne suis pas un office de statistiques ; je ne sais donc pas encore quand j'arrêterais ce 'sondage', ni quand je commencerais, non pas à l'analyser ; mais, simplement, à le commenter ...

lundi, mars 21, 2005

Printemps automnal ...

... car avec de moins en moins d'hirondelles.

Une goutte d'Europe

Les indésirables, eux, reviennent, essayant de passer en force. Il semblerait que l'affaire des brevets logiciels tenterait une remontée à la surface dans une Europe décidément un peu trop libérale, droitière, faisant le maximum pour se montrer impopulaire.

Tout ceci risque fort d'emballer le non au Référendum de mai prochain ; un peu comme si cette droite ultra-libérale, désireuse de conserver ses acquis ainsi que ceux de sa clientèle de nantis, oeuvrait pour ce résultat négatif tout en paraissant faire campagne pour le oui.

Du côté du Non, José Bové présente - dans le Monde du 18.03.05 - un argument que je souhaiterais voir explicité, développé : "(...) si la Constitution française avait été construite sur les mêmes principes [que le traité européen], l'alternance de 1981 n'aurait jamais été possible." Quel électeur de gauche pourrait accepter une telle éventualité ?

Quelques pages plus loin, le député PS de l'Essonne, Manuel Valls, assène : "Si le non l'emporte, il résonnera comme un nouveau 21 avril." Il est question de 2002, avec ce second tour du 05 mai de la même année ; expérience cuisante, souvenir plus que mitigé pour bien des citoyens. Mais : arguments fallacieux ; non ?

Un zeste de régions

Les polémiques rageuses entre les présidents des régions socialistes et l'UMP ressemblent fort à une réponse du berger à la bergère. L'Etat se désengage - au niveau économique - dans les régions françaises un peu comme la Mairie de Paris refusant, désormais, de couvrir les frais, charges et savoir faire dans le domaine de l'informatique dans les écoles primaires ; toutes ces choses qu'est bien incapable d'assurer, d'assumer l'éducation nationale.

Big Brother

(1984, George Orwell et le film Brazil)

La CNIL, déjà guère enthousiaste sur le système Navigo de la RATP, se dit très réservée au sujet de ces autres puces, les RFId. Une seule de ces bestioles introduite dans le gras de votre bras, permettraient, sous couvert de santé publique ou je ne sais trop quoi, de vous pister, vous tracer disons, comme du bétail ou comme un simple téléphone portable volé.

Jules Verne

Au Grand Rex, du 6 au 11 avril, Festival du film Jules Verne (et pas : festival de films tirés des romans de Jules Vernes ?) Pour en apprendre plus ; (damned : le lien est mauvais ...)

A Amiens, les 22 et 23 mars, colloque sur "la réception de Jules Verne à l'étranger", de 9 à 19 heures, entrée libre ; mais il faudrait s'inscrire au 03.22.66.33.36 si le programme vous tente.

Annaelle, inspirée par Alicia et Eva des B. (et de Banyuls), projette de lire Kéraban le Têtu ; voici bien un rêve de voyage à entreprendre ! ...

Alaska

Terminons froidement avec cette honte, voire, ce crime contre la planète (et donc contre ...) : le Sénat américain viendrait d'autoriser les forages pétroliers dans une réserve de l'Alaska. Je vois déjà les tenant de cette horreur répliquer : "Mais enfin, le baril vient de passer à US$ 57" ...

vendredi, mars 18, 2005

Meta mono

Celui-ci, comme oxymore, est bien tiré par les cheveux ; je vous l'accorde. Et pourtant, dans l'esprit de la chose ... En effet, je puis confronter du langage sur le langage (lacanien ou récursif ?) à une sorte de monologue unilatéral. N'est-il pas ? En quelques sortes ; quoi.
Bref (ainsi que dirait Pépin), passons ; je risque fort de m'enfoncer car je ne connais pas grand chose à Jacques Lacan, et bien qu'élève (puis parents d'élève) de Papy Logo, je ne suis pas un foudre de la récursivité.

Mais, justement, en mentionnant Olivier, je souligne, ici et maintenant (ah ah ! Vous ne vous attendiez-pas à cette illustration ; forcené du mitterandisme que vous êtes !), le surnom de son blog : Meta-Blog au sens méta blog(s) [blog sur les blogs] de l'appellation. souriez, vous êtes filmé-e

A notre petite communauté (famille) de blogueures improvisés – s'étant fréquentés devant un verre de Côte de Provence ou ayant dialogués au sein d'un forum (WRI, Hub), est venu s'ajouter un collègue d'Olivier ; ogoli, adepte des minuscules, qui est en train de tester une troisième technologie permettant de créer et d'héberger un weblog. Cet outil, Mon-blog.org – utilisant le script Dotclear recommandé par le grand Tizel est déconcertant, de prime abord.

C'est le premier que je vois n'offrant pas l'option Profil de l'auteur. Je n'avais pas capter, imprimer, intégrer, remarquer, justement, que Tizel n'avait pas de profil ; Ernestine non plus d'ailleurs (mais je ne sais pas si elle utilise aussi Dotclear ...)

Vous me direz : et alors ? Certes, ce peut sembler n'être qu'un détail. Cependant, je pense qu'il change tout, dans le sens où, partant, l'esprit du blog en question n'est plus le même.

L'anonymat n'est pas tant en question – quoi que -, je songe surtout au plaisir de fouiller les portraits des auteurs des pages lues.

Ceci étant dit, Mon-blog offre des options impressionnantes. Et je ne parle que de sa version en ligne ; j'imagine que si l'on télécharge Dotclear, on a accès à moultes possibilités éblouissantes.

Bien : je pense que les blogs du Monde sont plus lus que ceux de Blogger – quoi que, on n'en sait rien -, mais il faut que cela se sache. Demain, samedi 19 mars 2005, cela fera un mois que Olivier attend son modem ADSL Free de remplacement.

En tant que père, ça me regarde aussi, dans le sens où Annaelle désespère de voir sa tortue dans la collection de Papy Logo.

Je vous souhaite, gentes dames et beaux messieurs, une très agréable fin de semaine !

jeudi, mars 17, 2005

Etre ou faire ?

Que l'on ne s'y trompe point : dans l'esprit, le titre d'aujourd'hui est bel et bien un oxymoron.

Pour annoncer le numéro de mars du Monde de l'éducation, le Monde daté du mardi 15 mars 2005 place, en Une, un encart publicitaire avec, en gras, une question figurant au sommaire du mensuel : L'école contre l'intelligence ?

Dans le même numéro du quotidien, à la page 14, une lectrice nous parle des groupes nominaux, des groupes verbaux enseignés dans les classes du Primaire comme les ensembles en mathématiques. Cette dame d'Asnières n'hésite pas à parler d'erreur pédagogique.

Mentionnerais-je, de mon côté, afin d'enfoncer le clou, cette mode nommée pédagogie du projet ? Ce concept qui cache trop souvent le désir de faire fabriquer quelque-chose par un enfant.

Fabriquer, produire ; un peu beaucoup afin de préparer l'enfant à devenir un Serf comme les aime le Baron qui va bientôt sévir au niveau européen ...

Comme si l'école était destinée à rentabiliser son enseignement plutôt que d'aider nos enfants à devenir, être, s'épanouir.

Heureusement, j'entendais, ce matin, sur France-Inter, que la tendance commençait à s'inverser et que les parents, après ne s'être souciés que de l'avenir social, professionnel de leur progéniture, commençait à privilégier à nouveau le bien être, l'épanouissement de leurs enfants.

Mais : dans combien de temps le – comment disait monsieur Allègre déjà ? -, enfin : l'Education nationale va-t-elle comprendre qu'elle n'est pas une succursale du MEDEF ?

Les liens du jour, sans aucun rapport ni avec l'articulet, ni entre eux :

Courrier international en ligne annonce, d'ici à fin mars, une nouvelle mouture.

Et, de la part d'Annaelle - bien résolue à mettre son petit nez dans le blog de son papa -, un lien vers son cher Laurent qui lui a installé un bien bel ordinateur et est toujours disponible pour la dépanner : PC Services.

mardi, mars 15, 2005

Lupusurbain

Un mot valise à la place d'un oxymore. En hommage à Tiphaine qui vient de me faire parvenir ses réponses au Questionnaire, je concocte cet animal que ne pourrait renier Serge Reggiani : le loup des villes ; puisque "les loups sont entés dans Paris".

Les réponses de Tiphaine qui gagne un second lien vers son travail sur les loups :

Entre 1990 et 2005, vos enfants – ou vous mêmes - ont fréquenté :

une classe de Maternelle

MMS école publique, paris 19, pas d’ordinateur
MGS idem

une classe du Primaire

CP école publique, paris 19 , pas d’ordinateur
CE1 idem
CE2 même école, salle informatique
CM1 idem
CM2 idem

Votre prénom : tiphaine
Votre URL : Canis Lupus

Je sais, Olivier, j'ai aussi énormément retenu mes souris et clavier pour ne pas corriger ce beau prénom écrit sans sa majuscule ...

Merci de m'avoir fait suivre la contribution de demoiselle Tiphaine !

Un nouveau moteur découvert par hasard :

le moteur Plazoo, dans sa version beta, place l'Oxymoron fractal en quatorzième position pour une recherche sur le mot linguistique. Hélas, son article n'est guère lisible à cause d'une incompatibilité sur les accents et autres caractères de ce type. Dommage, car le travail, les objectifs de ce moteur semblent des plus intéressants.

La version du même moteur à cette URL serait plus lisible.

Petite barre verte :

Tizel me fait remarquer (dans son commentaire du post Avance retranchée) que le Page Rank de Google n'est actualisé que tous les 3 à 4 mois et que son blog créé en décembre attend toujours sa petite barre verte ...

Décidément, depuis qu'il est entré en Bourse, Google est devenu feignant ...

lundi, mars 14, 2005

Visiteurs muets

Ce n'est pas un oxymore, mais une constatation attristée : selon mon service de statistiques (Site Meter), ces pages reçoivent quelques lecteurs ; mais contrairement aux membres du club des abonnés au Monde, les visiteurs issus de la nébuleuse des Blogger n'écrivent pas, ne postent aucun commentaire.

Ceci ne devrait avoir aucun rapport avec cela, mais amusez-vous à cliquer sur Next blog en haut à droite de la page que vous lisez actuellement. Vous atterrissez sur un écrit en anglais. Pareil avec le suivant, idem pour celui d'après, et, ainsi de suite ... Ah, tiens, un en espagnol ... Pour un voyage dans un anneau (ring), le hasard est tout de même bien tendancieux ; ne trouvez-vous pas ?

Maître Olivier – qui en est à son vingt quatrième jour d'attente pour le changement de son modem ADSL Free -, en à peine trois articles, a déjà des commentaires de trois autres webmestres utilisant l'interface offerte par le Monde (TypePad).

Tout ceci pour exprimer qu'en fait, le web, ne serait pas un monde de communication.

Communication au sens de dialogues entre personnes ; car, la communication au sens des médias n'en est pas. Les médias monologuent ; voilà tout.

Ma petite déception exprimée, je vais voler un lien à Olivier. Même si le site est en construction et ouvre un popup et en profiterais pour demander à la demoiselle Tiphaine si elle voulait bien remplir mon Questionnaire ? ... Voici donc son site qu'aime bien Annaelle : Canis Lupus.

mardi, mars 08, 2005

Sorcier glouton

Le sorcier est glouton
Comme est fractal, l'Oxymoron
Il n'est pas bleu, il n'est pas vert ; il est marron
Il n'est pas carré, pas ovale non plus ; mais rond
Ni garagiste, ni menuisier ; mais maçon
Nullement superficiel, il est profond
Plus que Zeus, il est Apollon
Moins Caligula que Néron
Comme Ubu, mangeur de savons
Tel un Roitelet jouant les Pinson
Il est celui qui n'a pas de nom
Brave soldat montant au front
Pas plus Lion
Que de Lyon
C'est une DeDion sans Bouton
Une poitrine sans tétons

Pareil à une délectable frigousse
Déguster en compagnie d'une jolie frimousse

Attablé devant un chatoyant napperon
Notre sorcier se montre glouton

Non, rassurez-vous, je ne m'aligne pas face aux talentueux concurrents friands de positionnement pour ce concours fleurant bon sa pottermania avec cette histoire de sorcier ; je me contenterais de soutenir, avec un lien permanent, Actualab-sorcier glouton et d'encourager l'amie Ernestine !

lundi, mars 07, 2005

Avance retranchée

Après cette hibernation enneigée et vacancière ; quelques petites humeurs en vrac.

Dans le commentaire où je réponds à ma fille, je commets une faute de frappe et constate que je ne puis éditer mes propres comments afin de les corriger. Le choix unique est : supprimer ; contrairement aux articles qui, eux, peuvent être éditer.

Annaelle devra encore patienter avant de voir sa tortue ajouter à la collection de Papy Logo. En effet, Olivier entre dans la troisième semaine d'attente de sa nouvelle Freebox.

Free ne doit pas avoir ses modem ADSL en stock ...

Tyzel parlait, le 3 mars dernier, d'un nouveau concours de positionnement. Après les Mangeurs de cigognes ou autres Oupouaout (incertain Goa'uld), le concours porte, cette fois, sur les mots sorcier glouton. Le moteur visé n'est plus Google, mais MSN.

A quand un concours identique pour Yahoo ?

Google aurait, sauf erreur, quelque-chose à voir avec Boogler, l'interface avec laquelle j'écris ce Blog et où, aussi, je l'héberge. Oxymoron fractal a, lors, près de deux mois d'existence et : toujours un Page Rank de 0.

C'est bien, au moins on ne peut pas dire que le plus gros des moteurs privilégie ses propres produits et succursales ...

Enfin, ainsi que vous pouvez le constater, mon Questionnaire continue à faire un triomphe ; je ploie sous les réponses ...