Google+1

samedi, avril 30, 2005

Et si - Mais alors

Et si que j'arrêtais de me creuser la tête pour des titres oxymores, j'aurais plus de visiteurs ? Ce serait, en tous cas, plus simple pour certains moteurs ...

Je viens de lire le billet sur ce jeux d'IA de Tizel et je me suis fais avoir à plate couture ; j'avais pensé à un bonzaï. Ce truc est radicalement bluffant ! Faut lire ses analyses ensuite !

En fait, Tizel, je viens vous remercier pour votre Commentaire dans Franco-européen du 22.04. Et tant pis si des gens tristes prétendront que nous tournons en rond à nous citer, mentionner, lier les uns les autres. Il se trouve que c'est ma conception du web et celle que m'a enseignée Olivier (el metA Blog).  tout sourire

Afin de rester, demeurer, lambiner, persister (entre autres) sur le sujet, j'accuserais réception de l'envoie postal du texte de la Constitution européenne. Et, parcourant sur le papier ces mots lus sur l'écran, je comprends la timide remontée des positivistes, de ceux qui approuvent, de ceux qui sont pour.

Cependant, après cette nième lecture, je n'ai toujours riens compris, entravé, pigé, saisi - vous diriez : imprimé - à l'Article 50 de l'Acte final : quel est le problème de la Lettonie et de la Hongrie avec le mot Euro ?

Faut dire qu'à l'époque de Maastricht, 1992, alors que je ne pouvais pas encore voter en France, j'eus préféré, opté, choisi un autre nom pour la monnaie unique : l'Ecu (en un seul mot et au singulier ; ohlala, ces français ...)

Terminons avec une pointe, un zeste de sérieux en vous invitant à jeter un oeil sur cet autre regard sur la Constitution européenne.

jeudi, avril 28, 2005

Créationnisme scientifique

Une foultitudes de fondamentalistes voudraient que l'assemblage des ces deux mots, ces deux concepts, ne forment pas un oxymore. Suis-je réellement désolé ? Mais c'en est assurément un. Voici une auteur, chercheur, qui vous le démontrera avec plus de justesse que je ne saurais le faire.

L'article de Guillaume Lecointre est à lire dans son entier, en suivant les liens sur les flèches. Dans la page 5, on découvre cet organisme de Seattle, le Discovery Institute que je n'entends pas lier en ces pages.

Un des seuls Discovery que je puis respecter est mentionné dans ces pages contant quelques épisodes de l'épopée spatiale.

Pour en revenir à l'article de monsieur Lecointre, je vous invite à visiter le site de la bibliothèque du Muséum National d'Histoire Naturel ; le site du MNHN est trop long à charger ... Pourquoi le MNHN ? Si vous avez bien regardé le premier site lié, celui du CNRS, la réponse est évidente.

Le problème n'est pas typiquement américain ; il arrive dans nos contrées, nos écoles, nos livres. Voyez du côté de l'Académie de Créteil et ses bonnes pages sur le sujet.

L'oxymoron à construire aurait pu être : créationnisme évolutioniste ; mais cela aurait été une insulte pour ces derniers qui, eux, viennent réellement de la sphère scientifique.

Je signale à mon correcteur orthographique que, selon Google, il est une différence entre évolutioniste et évolutionniste ; je maintiens donc mon seul n.

Evolutionistes ou non, voici quelques noms qui, pour le sujet, comptent : Darwin, Linné, Wallace.

Car, ne nous y trompons pas, l'organisme mentionné en début d'article, celui qui est basé à Seattle, n'entend pas prétendre que nous sommes issus d'un complot fomenté par des Extras-terrestres ; ils ne sont pas X-filiens (et aussi) pour deux sous, même pas pour un. Pour eux, la vérité n'est pas ailleurs ; la vérité est représenté par ce que représente le nouveau locataire du Vatican.

Afin de terminer ce billet par un sourire tout ce qu'il y a de plus sérieux, ce qui précède ne m'empêche pas de militer pour ce qui suit : Touche pas à mon Lundi !
Touche pas mon Lundi

vendredi, avril 22, 2005

Franco-européen

Espérons qu’après le 29 mai, ce titre ne devienne pas un oxymore.

L’Europe et le village Gaulois, le billet de Tizel du 20 avril dernier est à lire. J’en retiendrais, pour ma note d’aujourd’hui, les deux dernier paragraphes.

Ensuite, toujours à propos de cet article, je tombe sur le trouble avoué qu’Olivier exprime en commentaire (édité le 22) et, enfin, la réponse de Tizel du même jour.

Dans le post d’Olivier, je veux souligner une phrase :

Une Constitution c'est mieux que tous ces traités de Nice ou autres ; mais : si son texte comporte des articles hors sujets ; ça change tout ...

Et dans la réponse de Tizel à un autre commentateur, celle-ci :

Pour moi, ce qui est ridicule, c'est la teneur des débats, qui ne parlent jamais de ce qu'apporte ce texte et de ce que l'on va pouvoir en faire... "Le Monde" publie chaque jour une analyse - non partisane - des principaux points de cette constitution. A consulter pour se faire une idée.

S’il te plait, Sensei, permets-toi d’être troublé ; mais ne changes pas ta décision de vote. Ne tombons pas dans les considérations franco-françaises, souvenons-nous d’où nous venons ; particulièrement puisque nous sommes issus de lieux géographiques différents.

Quand à ce que Tizel trouve, lui, ridicule ; nous sommes cent mille fois d’accord. Comme sur les analyses du Monde qu’il mentionne.

Lorsque j’ai lu votre billet pour la première fois, je me suis dit que vous vous lanciez dans une opération à risque. Un commentaire le prouve. Je n’ai pas voulu en écrire un ; ce pourrait devenir sans fin. D’où ma contribution, ici, chez moi.

Rendons ludique notre réponse !

Le texte du projet de Constitution européenne se trouve en ligne entre autres, ici.

Ce texte est au format PDF. Il faut donc avoir Adobe Reader que l’on peut télécharger gratuitement.
Ce logiciel devient incontournable …

A cette adresse, donc, on s’aperçoit que (nombre de pages par éléments) :

Dispositions fondamentales de la Constitution (64 pages)
Charte des droits fondamentaux (27 pages)
Les politiques de l’Union (247 pages)
Les clauses finales (14 pages)
Protocoles et annexes I et II (382 pages)
Déclarations (121 pages)

D’après ma calculette, nous aurions donc un Total de 855 pages. large sourire

Rendons-nous, maintenant sur ce Site, disons officiel pour l’Europe et regardons la table des matières en choisissant "tout sur une page" ; vous constatez immédiatement que chaque rubrique est un lien. Au-secours ! Le texte complet, toujours en PDF, pèse 2 Mb.

A la documentation française, le livre (texte et commentaires) égraine 512 pages (en 16*24 cm) et est vendu 19 € (pour la France = 124,63 FF). Je m’égare là ; pardon ! sourire hypocrite

Selon cette autre source, ce qui sera envoyé aux français compte (en ligne chez eux, PDF) : 485 pages, mais, là encore, il y a beaucoup de vide inérant à la présentation à la mode bureautique ... Nous sommes aussi censé recevoir, en plus, 12 pages d'exposé des motifs (sic) d'où je tire le principal, à savoir, le libellé exacte de la question :

"Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l’Europe ?"

Maintenant, comparons.

La Constitution française de 1958, en incluant les modifications depuis cette année là, compte 17 pages PDF ; avec moins de blanc, de vide superflu. sourire hypocrite

Avec seulement 17 titres et 89 articles. La différence est, en effet, gigantesque. Et le premier qui répond que 17 pages multipliées par 25 membres, cela fait bien les nombres annoncés plus haut se trompe lourdement ; le résultat est 425 ! très large sourire

La Constitution américaine, elle, l’aînée adoptée par la Convention le 17 septembre 1787 est entrée en vigueur le 4 mars 1789 dans les 11 États membres.

Elle est composée d’un Préambule, de 7 articles et des 27 amendements apportés entre 1787 et 1788. Vous la désirez en VO ?

On dirait bien que le tout ne ferait pas plus de 31 pages.

Cette Constitution continue d’évoluer puisque l’on peut encore trouver des amendements adoptés en 1992 (le 27ème).

Et voilà, fin du petit jeu ! Surtout, nous savons que comparaison n’est pas raison ; ce n’était qu’un amusement rebondissant sur l’article mentionné en début de billet. Il reste, maintenant, à argumenter, débattre, analyser ; mais ce n’est point notre fonction et cette espace n’est pas dévolu à cette tâche.

Nous y reparlerons, cependant, de l’Europe comme nous en avions déjà parlé dans de précédents articles …

PS : tous ces sourires sont différents ; si vous glissez la souris dessus …

lundi, avril 18, 2005

Longues brèves

Dans la rubrique "Nous avons surfé pour vous" ...

- Les entreprises d'Ile de France doivent prendre en charge la moitié du prix du coupon mensuel de la Carte orange RATP et autres cartes SNCF (RER).

Certains employeurs ont du mal à se mettre cette Loi dans la tête. Cette prise en charge s'applique aussi aux parents faisant appel aux services d'une Nounou.

- Saint Malachie et les 111 Papes vu par Tizel (attention au lien qu'il propose ; je vous soumets plus celui-ci, sans popup et autre interdiction de cliquer sur Précédente de MIE). N'y aurait-il pas une version laïque de cette prophétie avec Nostradamus ?

- Dans son billet Comment fait-on ? Du 14 avril, Olivier expliquait comment placer les codes permettant d'obtenir l'ouverture d'un lien dans une autre fenêtre ainsi que comment créer le phylactère donnant la parole au vecteur hypertexte (si si !).

Son exemple était lisible pour ce qui concerne les liens permanents ; mais pas pour ceux au sein d'un billet. Le code était de suite traduit par TypePad malgré toutes ses tentatives de tricheries. Je vais tenter de recopier sa phrase ici afin de voir si elle devient lisible.

Cela ne fonctionne pas mieux ici ; le code est aussi interprété par Blogger.

- Pour ce qui est de mon lien vecteur ; synonyme tendancieux, je vais tenter de me faire pardonner en vous invitant à découvrir la signification du mot ogoli en Mpongwe.

Bonnes visites !

jeudi, avril 14, 2005

Nombreux uniques

Plus je m'acharne à trouver des oxymorons pour mes titres, moins j'ai de chance qu'ils soient pris en compte par les moteurs de recherche ...

Blogolist, l'index des blogs francophone (nouveau lien permanent à droite) est un outil dans lequel on doit fouiller afin de trouver ses nombreuses utilités. Son moteur interne dans lequel on entre un nom de blog francophone et, si celui-ci s'est fait référencé, en réponse, vous avez et un lien vers les pages en question, mais aussi, une liste des titres et un résumé du contenu (cliquer sur détails). On a même un lien RSS couplé au weblog recherché ; pour la syndication, je présume ...

Un mot recherché entraîne, si il a une correspondance, des réponses au sein des URLs, dans les Titres, dans les descriptions et dans les mots clés ; pas dans les billets ? Il semblerait que non.

La liste des blogs mis à jours donne ses résultats en heure et minutes, par lots de 30 réponses ; là, il faut donc beaucoup lire ...

Dans la colonne de gauche, vous trouverez bien d'autres options. Et, en bas, un autre outil pour fabriquer votre blog ; plus orienté "sportifs" ! Mais, comme c'est une annonce Google (publicité) - voyez ce que Tizel en pense -, il est fort possible qu'elle change au jour le jour.

Blogolist n'est pas un simple annuaire ; c'est un outil fort pratique. A vous de voir s'il est réservé aux adultes ; je puis dire qu'il doit falloir fouiller en profondeur dans le site pour trouver des pages litigieuses. Et en plus, mêmement que lors d'une recherche dans un moteur, vous ne tomberez sur un site litigieux que si vous ne prenez pas la peine de lire les réponses où, neuf fois sur dix, les mots litigieux sont mentionnés. Utiliser un moteur s'apprend aussi ...

mardi, avril 12, 2005

Réalité fictive

Poursuivons un peu les billets d'humeur et/ou référentiel ...

Lundi de Pentecôte ; une suite : aucun des grands syndicats ne serait en accord avec cette journée ; l'un d'eux aurait même attaqué (en novembre 2004) la France devant la Cour de Justice Européenne pour travail forcé. Sources : archives de l'Associated Press.

Vous n'avez pas trouvé les pages françaises ou, bien, plus légitimement, vous n'entendez pas débourser un seul centime d'Euro afin de vous mieux renseigner ; alors, voici un article plus récent, sur un autre syndicat.

Maintenant, si ce sont des renseignements plus ciblés que vous recherchez, je ne puis que vous orientez sur cette revue.

Ce n'est pas toujours dans son secteur que l'on trouve ce dont on a besoin. Pour ce qui est des informations syndicales et sociales, je me réfère souvent à ces pages – dénichées su MagiX-edu - d'une intersyndicale du monde de l'Animation socio-culturelle. Certes, la rubrique Code du travail est vide pour le moment (?) ; mais celle sur la Convention collective est bien fournie et les liens (à Contacts) sont nombreux.

lundi, avril 11, 2005

Relativité absolue

Vous connaissez cette phrase : "rien n'est absolu, tout est relatif" ? Elle se dirait dans l'ordre inverse, je crois ? Il existe aussi la version d'Auguste Comte : "Tout est relatif, et cela seul est absolu" ; mais bon : on ne va pas faire tout une dissertation sur un simple titre !

Le paragraphe Une goutte d'Europe du billet Printemps automnal du 23 mars marquait bien un moment de doute ; juste un instant. Voici de quoi remettre les pendules à l'heure.

Tout d'abord ce site sur La charte des droits fondamentaux dans la Constitution européenne ; charte dont parlait Jeremy Rifkin chez Christine Ockrent le mardi 5 avril sur FR3 .

Ensuite, sur le site du Conseil constitutionnel, on a de quoi lire autour du projet de Constitution européenne ; entre autres ... Afin de documenter ses idées.

Et puisque j'en suis aux recherches destinée à étancher quelques humeurs – mais aussi à faire sourire ! -, voici un ou deux liens autour de cette journée de solidarité ; dicta gouvernemental destiné à plaire à un baronnet bien connu et non aux personnes âgées.

Au fait : l'argent de la vignette ; vous avez des renseignements à son sujet ? ...

Or donc, sur la journée dite de solidarité et vers ces amis du lundi.

jeudi, avril 07, 2005

Jasette muette

Pour "la" jasette, voir du côté de la note d'Olivier du 5 avril : Clavarder sans télé. En ce qui concerne la seconde moitié du titre, disons que ce pourrait aussi être un hommage à Léo Malet (écrivain auteur de polars) et cette enquête de Nestor Burma : Pas de bavard à la Muette.

Je poursuis mes lectures en cliquant selon mes humeurs et non en suivant un système de syndication auquel je ne me suis pas encore mis.

Je tombe sur l'article du 5 avril de Jean-Marc B. du blog Clavardage : Rénata soigne les blogueurs anonymes. Il arrive à ce grand blogueur de clavarder plusieurs fois dans la même journée ; mais, ce n'est jamais pour ne rien dire ! Quand aux mésaventures de la fameuse Rénata, je ne puis que vous recommander d'aller les consulter !

Professionnellement, je suis aussi amené à lire la presse. Et, en ce moment, il nous faut bien constater que les unes tournent autour de deux sujets ; deux disparitions. Phénomène d'actualité ou simple effet de mode médiatique ? Viens-je de commettre un pléonasme ?
sourire hypocrite

Je vais exprimer mes sentiments sur ces deux évènements en pointant vers deux autres noms : celui de Jean XXIII, Angelo Giuseppe Roncalli, pour Vatican II ; celui de Grace Kelly, surtout pour Sir Alfred Hitchcock.

Qu'il est difficile de trouver des sites - sur certains sujets -, sans fenêtre indésirable ; et là, désolé, même s'ils peuvent être intéressant, je me refuse à les lier ...
pas content

lundi, avril 04, 2005

Précisions approximatives

Passez votre souris sur les mots en couleurs pour trouver les liens ...

Le Monde des livres, avec l'aide de la version en ligne du quotidien, offre, chaque semaine, la visite d'un site consacré à la littérature ; comme quoi, il est des versions du journal qui - contrairement au supplément Campus (Message personnel dans la note du 29 mars) -, place des adresses électroniques au sein d'un article.

Je suis attiré par celle-ci dans le sens où elle pourrait s'ajouter à celles que j'ai fournies ailleurs ; véritables aides aux moments où vous composez le brouillon de votre prochaine note avant de la mettre en ligne. Car, en effet, pour le moment, nous n'avons pas encore découvert de support permettant de composer directement en ligne tout en offrant les services d'un correcteur orthographique.

Adonc (inconnu du Petit Larousse illustré de 1997, mais figurant dans le dictionnaire usuel Quillet de 1981), après le Devoir conjugal d'Alberta au Canada, le dictionnaire des synonymes du CRISCO de Caen et les cinq ouvrages offerts par la chaîne TV5 signalés par Tizel à Olivier, voici un lexique de termes littéraires classés soit par thèmes, soit dans un ordre alphabétique. Le Monde attire aussi notre attention sur un Dictionnaire international des termes littéraires. De son côté, MagiX-edu (qui lie depuis longtemps lettres.net sans aucune réciprocité à ce jour), recommande aussi Le conjugueur ; à vous de faire vos choix ...

Que diantre, l'Oxymoron fractal ne prétend point concurrencer Bloguer ou ne pas bloguer ?, mais seulement participer de cette même aventure consistant à bloguer sur les blogs ; le côté metA-Blog clairement annoncé par le sensei que je partage humblement avec Gilliath et Gérald.

Or donc, si, en effet, un blog est plus conçu pour être rédigé en ligne, rien n'interdit de préparer d'abord son texte dans un traitement de texte ou un éditeur wysiwyg (what you see is what you get - ce que tu vois est ce que tu as, ou, ce que tu vois est ce que tu obtiens), puis de lancer l'option, l'outil "correction orthographique".

Il est claire que, ce faisant, on s'expose à certaines surprises et que nous devions vérifier dans un dictionnaire papier ou sur un des sites indiqué plus avant, voire en lançant une recherche dans notre moteur préféré. Ce, selon où nous nous trouvons : chez nous, chez un ami, lors d'une pose à notre travail, dans un Cyber-café ; voire, si vous en avez les moyens et le goût, dans un train ou un avion ...

Les blogs, tout comme les sites web, jonchés de fautes, ne sont guère agréables à lire, ne peuvent se prétendre pédagogique ni, surtout, participer à la défense de la francophonie (aussi) sur le réseau.

Ces deux sites oublient, entre autres et par exemple, le Lycée Galatasaray (Galatasaray Lisesi) d'Istanbul ...

vendredi, avril 01, 2005

Poisson oiseau

Juste une petite adresse envoyée par courriel par un visiteur très discret ; celle du site Belleville Village !

Un petit message personnel aussi à transmettre : l’émotion du meta bloguer shakespearien lier en ces pages face aux commentaires de Stéphane (Baby Logo) et ses salutations adressées à la maman institutrice et à Samuel. Cela doit vouloir dire que Papy Logo ne sévissait pas encore à Belleville lorsque Baptiste et Rémi étaient, respectivement, en CM1 et CM2.

Bonne fin de semaine aux visiteuses et visiteurs !