Google+1

lundi, octobre 31, 2005

Bazar bizarre

Bazard, bazar ; vous avez dit bizarre ? Comme c'est café !

Olivier parle de Darwin versus certains fanatiques. Il semblerait que la contagion atteigne la France par le biais d'une femme, au CNRS ; du moins, à regarder une émission diffusée sur Arte le 29 octobre, c'est ce que l'on aurait pu penser. Quand aux Etats Unis, ils en sont aux procès contre Darwin ; en Pennsylvanie. Ce ne serait pas le premier, il y en a déjà eu un au Tennessee en 1925. Actuellement, il y aurait 38 % d'américains qui souhaiterait que l'on supprime l'enseignement du darwinisme à l'école. Non, désolé, ça ne vaut pas plus de liens pour illustrer.

Un autre problème crucial pour les français, si j'en crois le Médiateur du Monde (30-31.10.05) : de la féminisassions de certains mots. Fabius avait lancé une commission sur le sujet, Jospin avait surenchérit ou atténué (je ne sais plus). Des lecteurs (des lectrices aussi) ont pris leurs plumes pour disserter sur ce grave sujet. Pendant ce temps, heureusement, il en est qui font la différence entre mademoiselle la secrétaire et madame le secrétaire ; deux fonctions différentes. Alors, lieutenant ou lieutenante ... Dans Star Trek DS-9, nous trouvons une femme, originaire de Bajor, Major (First Officer Major Kira Nerys) ; certain(e)s l'aurait préférée majorette (avec majuscule, avec bâton) ? D'accord, le français n'a pas de pronom neutre et moi je plaisante ... Voici le sujet vu par l'Académie.

S'il faut travailler sur les mots; leur genre ; je préfère jouer. Et si on filait la métaphore ? Non, Annaelle : pas filer la laine ! ...

La chère enfant est encore toute imprégnée de notre visite, à la Cité des Sciences, de l'Exposition Star Wars. Les pages web sont aussi très bien ! Il est nécessaire de posséder le logiciel Quick Time ; visiblement, à la Cité des Sciences, on privilégie Apple. ... Vous en voulez encore ? Cette parodie a quelque-chose de pédagogique ; demandez à Jean-Pierre Coffe !

Joyeux Halloween! Google marque, d'un logo redessiné, la fête du jour. Il vient, aussi, d'embaucher Vinton Cerf (62 ans), le pionnier de la Toile.

Pas grand chose à voir, mais j'ai envie de m'exclamer : ah, si la citrouille m'était contée ! Elle, la magique ! Comment ça ? Si la trouille j'ai ? ...

vendredi, octobre 28, 2005

De blogs en films

Je me suis lâchement défaussé sur Olivier pour mieux regarder les indications de Tizel dans son commentaire ici ; alors que, mes origines aidant, j'ai certainement plus de facilités que lui avec l'anglais. Mais je tenais à ne pas laisser trop de temps entre l'intervention de Tizel et une réaction.

Et puis : à chacun ses sujets. Même si j'ai débuté en parlant d'outils pour bloguer, maintenant, c'est plus le propos d'Olivier. Vous voyez que j'ai même du mal à revenir sur mon sujet de l'informatique à l'école.

J'ai plus envie de vous entraîner vers d'autres horizons. Par exemple, non loin d'où ma fille a vu le jour, je vous emmènerais vers la Suède, au large de Stockholm, sur l'île Utö (1, 2), à bord, peut-être, du M/S Mysing ; lequel relie l'île depuis Arsta. Hélas, en dehors des hôtels du même nom, nous n'avons guère de liens possibles.

Allons-nous nous rattraper avec des blogs de GI's basés en Irak ? Une manière, peut-être, de découvrir d'autres interfaces ? Mais : elle seront forcément en anglais. Celui-ci annonce la vérité ... Cet autre se trouve chez Blogger ; un troisième aussi, mais il est innacessible ... Je ne privilégie pas les pages utilisant le même outil que moi ; je suis juste des adresses fournies par le Monde.

D'Irak, passons en Iran d'où l'on ne pourrait plus se rendre - selon le même quotidien - sur ce site. Qu'a-t-il donc de si méchant ? ...

Le festival ci-dessus ne mentionne pourtant certainement pas le film Doom tiré d'un jeu vidéo. Je ne connais pas le jeu et ne penses pas être attiré par sa séquelle cinématographique. Je place seulement ce lien pour un sujet connexe sur Lost et un autre sur Serenity ; à vous de trouver ! Pourquoi ces deux mentions ? Là, il faut chercher sur le blog d'Olivier ... Aïe, ma fille risque même d'y trouver un sujet détourné sur Harry Potter ...

mardi, octobre 25, 2005

Roux argenté

Je ne sais si cette nouvelle sera bonne pour le Tibet ; la Chine compte inauguré, en 2007, le train le plus haut du monde. Les travaux ont commencés voici quatre ans. Le ligne, baptisée Qing-Zang, reliera Golmud (1, 2), dans la province de Qinghaï à Lhassa, la capitale du Tibet. Au passage, il serait passer par une trentaine de gares, aurait franchi une dizaine de tunnels et plus de 2 600 ponts ; le tout, le plus souvent, à 4 000 mètres d'altitude. L'une des gares culmine mille mètres plus haut ; elle se nomme Tanggula (1, 2). Autant dire que les wagons seront équipés comme la carlingue d'un avion.

D'un vaste coup d'aile, revenons à cet article d'Olivier du début mai où il mentionnait cette tentative de création de tribunaux confessionnels dans l'Ontario (Canada). Cette affaire serait enfin close ; la campagne liée ici aurait enfin porté ses fruits (c'est le site qu'Olivier n'avait pu lier à l'époque ; espérons que sa remise en ligne n'est pas provisoire). En fait, ce sont deux noms - au-moins - qui doivent être reconnus. Celui d'Homa Arjomand et celui d'Alia Hogben.

Même si cette troisième femme n'est pas directement liée avec cette histoire, j'aimerais en profiter pour mentionner le nom d'Hania Mufti.

Et, pendant ce temps, selon Tizel - grand connaisseur - un renard de feu poursuivrait son incessante progression. Moi qui ne connaissait que les Silver Fox (renards argentés, d'autres sont roux) et, naturellement : Fox Mulder (cliquez sur les photos !). Tu me fais tourner la tete

mardi, octobre 18, 2005

De tout en rien

Un travail - comme ma fille - sur cette partie du corps humain ? Qu'à cela ne tienne. Avec cette Planète Cerveau - la navigation ne m'a pas l'air des plus intuitive ; mais : je n'ai plus dix ans ...-, et, aussi, le Muséum national d'histoire naturelle ; un des producteurs du précédent.

Vous êtes plus préoccupé par le classement de vos photos sur votre disque dur ? Google a une solution ! Mais bon, moi, personnellement, même sans l'avis de mon Senseï, je classe mes photos dans différents dossiers ...

Et, puisqu'il est question de moteur, poursuivons, afin de ne point faire de jaloux (je ne connaissais pas, et vous ?), avec Yahoo! qui, à son tour, entendrait se mettre à la numérisation de livres Ceci, avec, entre autres partenaires, l'OCA, UCLA, l'université de Toronto (vf, vo) ; des anglais, d'autres européens. Le patron de la BNF, qui avait décrié l'initiative de Google, approuverait celle-ci ; il doit avoir ses raisons ...

Chacun porte sa croix, Drapeaux et médailles, Ceci n'est pas une croix gammée (suite), Questions, En avant la musique! sont quelques-uns des titres d'articles d'un lecteur du Monde exilé en Finlande sur un même sujet. Un peu comme l'exprime Olivier, je suis étonné de ne pas voir la presse réagir. Alors, autant que des blogs parent à ces lourds silences.

En parlant de Monde, TypePad permet, maintenant, aux abonnés du quotidien de poster en couleurs ; comme ici ! C'est Noël ! Par contre, afin d'illustrer ce que prétend Olivier - il ne peut intervenir dans la forme (model, Template) -, il s'est aperçu qu'il ne peut, automatiquement, changer la couleur du titre de son billet. Dans Blogger non plus, je crois ; en tous cas, je n'ai pas tenté la chose. Vous choisissez un model ; y apporter des plus comme un service de statistiques, le Post-It Express, par exemple, est une chose ; vouloir tout transformer, en est une autre. A ce moment là, autant aller au bout de sa démarche et faire comme Tizel avec sa version de Dotclear ; solution toute différente de celle d'ogoli avec un clone du même outil.

Peu importe ... Mentionnant Tizel, je lis sa conclusion portant sur la sauvegarde des blogs comme celui-ci ; user d'un aspirateur de site. Il en conseil même un (HTTrack), Libre, évidement ! Profitez-en pour lire son article sur les crédits ...

Je confirme, Maître (toujours lire les bulles dans les liens et images d'Olivier), il existe des papillons portant ce nom d'éphémères (photographie, poème avec une possible version audio).

Et pour terminer en musique ; si, toutefois, vous avez le logiciel idoine (Winamp) et que vous tombiez sur un moment où la radio diffuse. Du côté de Poitier.

vendredi, octobre 14, 2005

Additifs soustraits ...

... Et sans édulcorants.

Puisque, ainsi qu'ajouté en commentaire dans le billet du 13 octobre, les liens vers les séances du Conseil de Paris sont capricieux, je vous propose un fichier PDF de la partie concernant notre sujet ; la fin des ateliers informatique sur Paris : Extrait de Séance du Conseil de Paris des 20 et 21 juin 2005. A ce jour, cela fait presque une semaine que ce texte se trouve sur le web et, donc, est public.

Je remercie une nouvelle fois Emeline pour être celle qui nous permet d'arrondir le nombre des réponses reçues. Car, en fait, notre Série ne débute pas avec l'Episode Pilote, mais bien avec le billet titré Questionnaire. Evidement, afin d'être certain de suivre pas à pas, même avec le moteur interne, ce n'est pas aisé et je me perds moi même souvent. Les 19 premières réponses apportées soit par commentaires, soit par courriels, sont désignées dans ce billet où l'on peut trouver un document PDF tentant de les résumer. Ne reculant devant aucun sacrifice - merci à mon serveur -, voici, au même format d'Adobe, un digest de la contribution apportée par la demoiselle d'Arcambal exilée au Canada.

Commenter - disais-je le 26 mai dernier - ces réponses et en profitant, aussitôt, pour remettre le pensum à plus tard ; je pense y renoncer. Vingt réponses ne font pas un sondage et ce dernier ne fait pas toujours de bonnes statistiques. Il semble, cependant, en ressortir que l'affirmation consistant à dire que Paris était la seule ville française à offrir des ateliers informatique où pouvaient se rendre, avec leurs enseignants, les élèves du primaire pendant les heures de classe ; cette affirmation, donc, était tout à fait exacte. Que l'on considère les banlieues comme la province ; les régions. Enfin, indubitablement, cette exception n'est plus de mise depuis le 28 avril dernier ; soit, effectivement, depuis fin juin de cette année.

jeudi, octobre 13, 2005

Episode 2

Mémoire amnésique

Dans l'Episode pilote, je tentais de pallier aux - disons - manque de connaissances documentaires d'un rédacteur de l'EPI ; ceci signifié, je ne suis pas dupe et me doute combien cette amnésie (1, 2) est volontaire. Cette fois, le scribe est le Président d''Honneur de l'Epi, monsieur Jacques Baudé. Dans ces Mots de l'informatique, une nouvelle diffusion d'un papier de 2002, les questions sont bonnes ; les réponses datent de Mathusalem.

Qui parle encore, en ce début de XXIème Siècle, d'EAO ? Je galège, c'est l'Education Nationale qui, encore une fois, présente des options obsolètes tout en supprimant les bons outils dans leurs versions actualisées. Par exemple, le Logo devenu MicroWorld. Monsieur Baudé, lui, conclut avec des arguments tout à fait recevables.

Son collègue, déjà mentionné le 22 septembre donc, disserte sur un sujet pouvant nous ramener à cette article d'Olivier, au paragraphe titré : Créationnisme ou crétinisme ? Il est seulement regrettable que cet auteur puisse à ce point ignorer Seymour Papert, le MediaLab et, donc, le MIT. Et, sans chercher aussi loin, je pourrais lui recommander ces ouvrages.

Episode 2

Et du côté de la Mairie de Paris, quoi de neuf ? Etant (vous) équipé d'une connexion ADSL et du logiciel permettant de lire les fichiers au format PDF (Adobe), je puis vous aiguiller vers une lecture édifiante me permettant de titrer ce billet Episode 2 ; même si, avec les paragraphes ci-dessus, nous avons là un épisode transitoire. Donc, au bout de ce lien, vous choisissez l'option Vignettes, chercher la 38ème et devez aboutir à la partie titrée 2005, DJS 393 avec le Voeu numéro 9 ; on est tout simple au Conseil de Paris ! Le chapitre se termine en haut de la page 40, colonne de droite. Si ce premier lien ne fonctionnait pas ou que vous le trouviez trop lent à s'afficher, voici le chemin à parcourir : Paris.fr, Séance du Conseil de Paris des 20 et 21 juin 2005, Consulter le compte-rendu sommaire du Conseil Municipal au format pdf (1047 ko), Pages 38 à 40... : 2005, DJS 393. Vous êtes bien au fait que cette Série a pour thème ce licenciement collectif ?

mercredi, octobre 05, 2005

Atomik Larzac

Rendons à Sitemeter ce qu'il lui appartient : avec son antériorité sur ces pages, il peut préciser qu'au 03.10.05, 1 724 visiteurs sont passés par ici depuis janvier 2005. Nous restons, là, dans la confidentialité ; mais point dans l'ignorance totale !

Une université numérique : l'Université médicale virtuelle francophone ; un site noté lors d'une lecture d'un Monde. En aurais-je, avec ce lien, terminé avec ma période dévolue aux réalités, disons, décalées ; très Quatrième Dimension ?

Doit-on être exhaustif lorsque l'on mentionne les étapes de sa carrière lors d'une rencontre avec un journaliste faite, forcément, dans le cadre d'une promotion ? Certains acteurs ne mentionnent pas tous les films dans lesquels ils ont tourné, souvent, afin de payer leurs impôts (sic).. Et puis, aussi, il peut y avoir des films moins glorieux que d'autres. Il demeure que l'on a figuré à leurs génériques.

Le 24 septembre, le Monde recevait Benoît Poelvoorde. Dans l'article, un oubli faramineux ; celui d'un film que d'aucun qualifierait de culte : Atomik Circus. Il ne peut, donc, ne s'agir, là, que d'un malheureux et fatal oublie. Le site du film est un must ; enfin : j'aime beaucoup. Une critique, disparue, recommandant ce premier opus des frères Poiraud. Cette dernière page, les Annonces de Toto The Hobbit, pose, de manière cruciale, une autre question : du devenir fragile, forcément fragile, de quelques pages web ou tout autre création face à l'inconstance des âges ; Abraxas ayant, lui aussi arrêté, car Olivier considérait que cet espace était d'abord celui du frère de Julia (une des Kindl).

D'une certaine manière, j'illustre, là, un des arguments de Tizel dans ce billet ; la pérennité d'un blog inversement proportionnelle à celle d'un site. Du moins, d'un blog comme celui-ci face à celui de Tizel ; le sien étant assuré de survivre comme ses sites web, contrairement à ces pages pouvant disparaître si Blogger se noie. Les blogs des abonné(e)s au Monde - par exemple - sont, eux, à la merci de leurs abonnements ; n'est-il pas ?

Quel rapport avec le paragraphe précédent ? Tout simplement la mise en perspective - n'est-ce pas - d'une réalité toute simple : un produit ne saurait exister sans consommateurs ; sans producteurs non plus. La page Ciné-Toto peut être visitée au fil de certaines recherches, mais elle n'est plus tenue à jour, donc, forcément, s'efface doucement, lentement alors que la NSC, elle, continue à vivre en étant actualisée ; et tant que Free demeure. Même après s'il le faut, chez un autre fournisseur, car le site existe d'abord sur le disque dur de son webmestre. Ce n'est pas le cas des blogs comme celui-ci et tant d'autres.

Passons à une promenade touristique entre Causses et Cévennes. Le Causse Méjean d'où (le site) vous pourrez apercevoir le Causse du Larzac, le Causse Noir. Voulez-vous une carte (le pointeur devenant main semble être une erreur) ? Celle-ci est bien, aussi. De bien belles photos. Un panoramique. Passons de Ganges dans l'Hérault à Millau (Aveyron) (profitez de la visite interactive), puis rendons-nous à Mende (Lozère) et terminons par Alès dans le Gard.

Mais, lequel de tous ces sites nous dira si ces lieux sont entrés ou non au patrimoine de l'Unesco ? Celui du Parc National des Cévennes, le Club cévenol ou, tout simplement : Le Portail Citoyen chez qui vous trouverez la source inspiratrice de cette promenade ; - le Monde, évidement.

dimanche, octobre 02, 2005

Dragons et tarasques

J'ai l'air de quoi, moi, alors, avec mes 1 114 visiteurs depuis janvier 2005 ? Evidemment, je rebondis sur le billet du jour d'Olivier ...

Allons, séchons nos larmes ... Je vous invite à découvrir ces photos chez Paul S. Ne manquez pas de visiter les sites qu'il lie dans ce billet !

Partons à la découverte d'un village situé dans l'Est parisien ; Lognes, sa MJC. Dans ces deux sites nous n'apprenons pas pourquoi elle est, selon le Monde, surnommée la ville du dragon. Alors, rendons-nous en Allemagne pour une fête éponyme.

Si vous préférez les dragons aux chiens dont je parlais dans une précédente note ; rendez-vous ici et cliquez sur Visite guidée. Vous êtes plus attiré(e)s par les belles images ? Qu'à cela ne tienne ; voyez ces pages. Vous préférez les jeu de lettres, bien, mais vous devrez attendre quelques secondes chaque fois !

Vous êtes plus pour les tarasques ? Ceux-ci ? Non, évidement, vous songiez plus à ça ... Remonter dans l'URL du site afin de découvrir d'autres membres du bestiaire.