Google+1

jeudi, septembre 16, 2010

Eva, Red Virgin

Inspiré par les commentaires de Tizel et Lautreje dans Couvertures et époques, je propose de tenter, ici, un petit point sur ces pochettes de disques, couvertures de livres, affiches de films ; mais aussi, expositions de peintures et de photographies victimes du climat de plus en plus malsain de ces dernières années. Ce billet ne pourra retrouver toutes les Revues d'Olivier, les articles ici ; mais nous approcherons quelques exemples et, partant, j'en profiterais pour mettre à jour des liens devenus morts dans ces anciens billets.

Je commence par corriger le lien La fillette à l'avion dans A Caïpirinha for a Virgin (Zèle) qui sera La demoiselle à l'avion à Oxymoron fractal ; et, dans la même Revue, corriger l'url de Jung und Frei pour la petite Fractale infernale.

Tizel mentionne l'exemple de Virgin Killer du groupe Scorpions pour lequel je fournis aussi la piste Wikipedia et l'article de Numérama : Wikipedia censuré par la psychose du pédophile. Gros plan avec anakedworld.

Toujours dans A Caïpirinha for a Virgin liée ci-dessus, le lien vers Blind Faith s'est transformée et la reproduction de cette pochette mythique se réduit comme peau de chagrin. Dans Pochettes de Polynésienne au chocolat, les liens vers The Big Pink sont inchangés (thelineofbestfit - brentstephensmith), mais ne vous aventurez plus vers le disparu Nuage de blogs.

Que deviendra la pochette pour Teen Virgin Angel dont il est question dans Virgin Angel (Art et culture) ? Une pochette contant bien une histoire qui serait décortiquée par une approche psycho-pédagogique chère à certains analystes pour qui le Conte de Charles Perrault est un tissus de pédophilie : philosophie, la fève Amandine, voire une inspiration de Hard Candy. Que voulez-vous : Même les plus belles histoires ...

Je ne recherche pas les nombreuses RevuesOlivier signalait ou reprenait vos alertes sur des expositions de peintures ou de photos censurés. On a oublié le temps ou Eva Ionesco était photographiée par sa mère Irina. Je ne sais pas si cette photo, reprise sur le Mur à souhaits pour Eva Honey at the Motercalo Ballet en fait partie ; mais c'est peut-être une des plus douces. Nous ne parlerons évidement pas de David Hamilton, Lewis Carroll (Alice) ...

Vous pensez à d'autres artistes et/ou oeuvres ? Les commentaires vous sont ouverts. Je rappelle que pour créer une URL active dans les commentaires, à Blogger, il faut copier exactement le contenu de la petite image, puis changer ce qu'il y a à transformer (titre et adresse). A vous lire ! ...

mardi, septembre 14, 2010

Couvertures et époques

Il n'y a pas que les adaptations cinématographiques qui trichent par peur de censure ; les couvertures des livres changent selon les époques et, au lieu de se débrider, on s'aperçoit que les temps vont vers plus d'obscurantisme.

Voici, tel qu'il serait vendu de nos jours, la couverture du Lolita de Vladimir Nabokov. Sur cette même page, vous voyez quelques autres versions, dont les affiches des deux films. A cette page-ci, vous avez une couverture plus proche, mais moins précise, de l'une des toute première couvertures qui, elle, était plus exacte quand à l'âge du personnage titre. Cette image sera la première des deux en bas de ce billet.

Un roman bien moins célèbre et dont la couverture connaît aussi des transformations selon ses rééditions. La Confirmation de Gianni Segré. Il y a peu encore, la couverture était sans image comme vous verrez à cette page en-dessous d'une de 2008 que certains trouveraient plus osée que l'original de 1970 ; et pourtant : voici la Marie-Ange d'alors reproduite aussi en seconde image plus bas.

Le documentaliste acharné ! ...