Google+1

jeudi, juillet 25, 2013

Semper Fi



Le contexte se trouve dans la Revue d'Olivier : Vagues et orbite au paragraphe "Ben merde alors" et parmi bien des commentaires amicaux - Marie - Michèle - Denise - Denis - Pierre -, il y avait celui de Gilliath L. : "Vous le savez, des gens n'attendent que ça (les polémiques) et, c'est justement un des arguments que ne relève pas Ines. Elle parle de personnes faisant du mal à des musulmans et son argument sent trop l'anti-américanisme. Sans le dire noir sur blanc, Olivier n'était pas d'accord avec les actions de Bush Junior en Irak quand c'était en Afghanistan et au Pakistan qu'il fallait intervenir… Ines remarque des « changements » dans les écrits de notre ami… Entre temps, elle ne parle pas du 11.09 et du WTC… Oui, Olivier a pu se radicaliser : car, entre temps sont nés les réseaux où on lit tant de propagande. Et puis, ainsi que vous le dites, Michèle, et que le souligne Marie : il y a l'actualité. On parle plus et autrement des sujets à peine effleurés voici 10 ans et dont certains sont relatés dans cette Revue que nous commentons. Notre ami commun, Gérald, me souffle sur le ras-le-bol exprimé par Olivier : ces sociétés (il ne dit pas religions) qui n'interviennent pas contre leurs extrémistes. A l'époque de Marcel Lefebvre, Ines, les blogs n'existaient pas, mais je puis vous dire qu'Olivier était virulent contre ces cathos… Contre une secte espagnole aussi et j'en passe… Alors, Parlez Musulmans, revenez nous voir lorsque vous vous serez clairement exprimé sur les salafistes, les talibans…" Soyons gentil et lions l'article qui pinguait plusieurs Revues : Analyse de l'islamophobie ordinaire...

Vous le voyez, revenir sur cet incident ici et, surtout, prétexte pour des liens vers des amis. La polémique, elle, on s'en fout un peu... [cependant, les commentaires seront étroitement surveillés] Mais/et, une amie déjà mentionnée ici a sollicité cette autre analyse :

"Elle écrit bien cette Madame Ines El G. mais, car il y a un sacré mais... je pense fortement que cette dame fait une montagne de petits riens en cherchant des poux parmi la paille, pour ainsi dire pour moi ce doit être une pinailleuse de première et une sacré emmerdeuse pour celles et ceux qui ne se rallient pas sous son voile (islamiste)...

En effet, Olivier écrit, informe, exprime son idée, sans pour cela faire de la propagande, à l'inverse de ceux qui sont dans certains courants extrémistes violents de la même religion  que Madame Ines El G... et chez ces gens-là comme moi je me plais à dire, on coupe des mains, on ampute des jambes, on fouette, on lapide et quand une femme se fait violer c'est de sa faute et les violeurs, fidèles de Mahomet s'en sortent avec la bénédiction du Prophète...

Chez nous, une voilée intégrale qui se fait interpeller, car elle pourrait avoir 15 kilos d'explosifs sous son voile déclenche des violences... sans être raciste, ces gens-là, sans sommation devraient être expulsé et renvoyés dans leur pays d'origine... La France de plus en plus devient un pays laïc et musulman...

Bof, je compatis à certains esprits chagrins qui regrettent que la liberté d'expression existe aussi pour les braves citoyens de l'Hexagone et pas seulement pour ceux qui viennent d'ailleurs et qui, dans leur pays n'ont qu'un seul droit, celui de la fermer
..." Michel W.

Mais, ici, comme dans les Revue d'Olivier, on aime les références, les sources, les pistes ; alors voici un article de presse : L'erreur des musulmans de Trappes.

Ah oui, le titre : Semper fidelis ; une citation style NCIS. Le même humour que l'image Robin de Bois !

dimanche, juillet 21, 2013

Ce dont j'ai besoin



Non : là, c'est trop chaud aussi... La fontaine des 4 Dauphins à Aix-en-Provence.

Faire comme lui : Heureux dans l'étang ! Emettre un souhait : Il pleut.

Ou, encore : plonger comme cette Alice, contempler à nouveau ce reflet. Ce souvenirs d'une autre chaleur :  Juste en face, à 2 pas, la mer Egée ; baignades à volonté...

Pourquoi pas : songer à ces Retrouvailles ; se remémorer ce Absence/présence, rêver en bleu majeur... Ne pas oublier Les fruits de la maison... Et ne pas oublier qu'En ce jour, la roue tourne...

Alors, avec une pensée pour Playing for Change on Road 66, terminons en musique avec d'autres amis : This Was \ Route 66.