Google+1

dimanche, septembre 15, 2013

Ecolo-Web vs Gogol-Fricouille


Par quoi commencer ? Pas tout à fait par Le silence des SEO qui mentionne bien, pourtant, Google, mais, pour le problème sur Oxymoron fractal, peut-être plus passer par Geek et par Pas content... Quel est le problème, en fait, point que je ne puis illustrer par des liens, car il faut être - et c'est normal - logué dans son compte pour voir. Donc, je me rends sur Oxyfra, puis je clic sur connexion ; comme je suis logué à Gmail, il me reconnaît immédiatement et, c'est là que je tombe sur l'amour du fric du moteur...

Il me propose plusieurs pages d'un web-sammy n'ayant rien à voir avec notre ami des Chroniques ; un pot de merde auquel je ne me suis jamais abonné, pas plus qu'à ces autres figurant dans une liste : Culture-web, delicious beta status, Le bibwebzine et Monopoly City Streets ; particulièrement ces deux derniers ne pouvant être que du caca merdique... Le web-sammy est illustré par une image Deal Price disant bien ce qu'elle veut dire : je suis du commercial...

J'étais abonné, via Blogspot, donc, à Birmania Libre (disparu), La Grenouille en Folie et à spirale ; de véritable blogs, beaux, significatifs... Je n'oublie pas ceux ne postant plus, mais se trouvant toujours dans ma liste de droite : Fred o Fenua - Lautreje - Jef - Hopie et quelques autres, ni la toujours active Veronica...

La bête stupide est : Gérer les blogs auxquels je suis abonné : Voici les blogs dont vous êtes membre et les sites auxquels vous vous êtes inscrit à l'aide de Google Friend Connect. C'est quoi Gogol Friends Connect ? Je n'ai jamais joué avec ce truc... On y est abonné automatiquement dès qu'on a un Blogspot ex-Blogger ? Tout ces trucs sont inaccessibles si on n'est pas logué et ça, bis repetita, c'est normal...

Mais, maître des lieux, je le suis, donc, avec mon compte Gmail et Google+... Et pourtant, j'obtiens invariablement cette réponse : Impossible de charger vos données Friend Connect pour le moment. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée et réessayer d'ici peu. Et ceci, jour après jour... Ne me parlez pas de bug ; c'est bel et bien une arnaque souhaitant que vous cliquiez afin d'engranger quelques menues monnaies...

A part ces foutaises, Blogspot, tu gères bien les autres spams ; tu n'es seulement pas regardant sur ces merdeux pompeurs de fric et qui polluent le Web depuis des siècles... Je les ai rencontrés à Web Rank Info et c'est pourquoi nous étions partis vers Webmaster Hub ; mais ça, c'était avant, du temps des forums pour les dances alors que le Page Rank avait une signification ; il y a des siècles, vous disais-je...

mardi, septembre 03, 2013

Des demoiselles en fleurs sur un sentier des Saules


Ce n'est pas Halloween (l'image : Megurine en doreisei), mais, en préparant la Revue du 02.09, je relevais la musique de ce Duo, ci dessous, et puis, poussant les recherches avec des associations d'idées, j'arrivais à réunir un matériel pour un petit article...

Duo : Hatsune Miku & Megurine Luka dans Dreamy Theater ; poignant de voir la Diva et la Star en Fleurs de Lotus dans une House of the Rising Sun nommée forcément autrement en Chine. Je sais : elles sont japonaises mais les japonais sont-ils aussi imagés que les chinois du temps du Juge Ti ? - Meurtre sur un bateau-de-fleurs de Robert Van Gulik.

Et, donc : Bateaux fleurs, Canton 1871-1874 - Les bateaux à fleurs. Quand à The House of the Rising Sun ; je reviens sur la définition où il n'est pas question d'un Pénitencier, mais d'un Bordel... En photos, voici Une maison close japonaise vue de l'intérieur.

Question de vocabulaire, donc, soulevé dans : La belle Mabel n'est pas une Shoujo ; Miku, non plus…; Revue bouclant avec : Censure et auto censure. Voici des mots moins typés ; enfin, si on veut : villages de concubines, rue des fleurs, sentier des saules, une poule (jinu), xiaojie (demoiselle)...

Histoire de boucler - récursivité - et de terminer avec une belle image : nénuphars, fleurs de Lotus.